Mois du Sacré-Cœur de Jésus

Le mois de juin est traditionnellement consacré à honorer le Divin Cœur de Jésus. Disciples de Jésus, nous ne saurions oublier ce rendez-vous avec Celui qui a donné Sa vie sur la Croix par Amour pour l’humanité pécheresse.

Pour nous faire entrer dans la méditation de ce mois, je vous propose d’abord de réécouter l’invitation de Jésus où Il nous demande de nous mettre à Son école de l’Amour, car Il est « doux et humble de cœur » et de nous reposer en Lui si nous acceptons d’être comme ces tout petits à qui le Père révèle Ses secrets… « En ce temps-là Jésus prit la parole et dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir. Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connait le Fils si ce n’est le Père, et nul ne connait le Père si ce n’est le Fils, et celui a qui le Fils veut bien le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. » (Mt 11, 25-30)

Sacré-Cœur de Jésus

Puis retournons voir ce qui est le « texte fondateur » de la fête du Sacré-Cœur : la grande révélation faite à sainte Marguerite Marie Alacoque en juin 1675. Jésus demande à la religieuse de faire « réparation d’honneur » et promet de répandre en abondance les « influences de Son divin Amour » sur ceux qui honoreront son Cœur.

« Voila ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner Son Amour. Et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et pour les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce Sacrement d’Amour. Mais ce qui m’est encore le plus sensible est que ce sont des cœurs consacrés qui en usent ainsi. C’est pour cela que je te demande que le premier vendredi d’après l’octave du Saint Sacrement soit dédié une fête particulière pour honorer mon Cœur, en communiant ce jour-là et en lui faisant réparation d’honneur par une amende honorable, pour réparer les indignités qu’Il a reçues pendant le temps qu’Il a été exposé sur les autels. Je te promets aussi que mon Cœur se dilatera pour répandre avec abondance les influences de Son divin Amour sur ceux qui Lui rendront cet honneur et qui procureront qu’il Lui soit rendu. » (Révélations du Sacré-Cœur de Jésus à sainte Marguerite Marie Alacoque)

Puissions-nous, pendant ce mois de juin, faire un pas de plus dans la confiance en cet Amour passionné que Jésus nous porte et nous laisser persuader qu’Il trouve Sa consolation en notre âme quand nous acceptons de nous laisser ainsi aimer par Lui.

 

 

Père philippe BLOT – MEP

Leave a Reply