Mois de septembre, consacré à la dévotion des 103 martyrs en Corée !

Les 103 martyrs de Corée

Chers tous,

Pour ce mois de septembre, que nous vivrons tous les jours, en Corée, en commémorant les 103 martyrs (10 évêques et prêtres appartenant à la Société des Missions Etrangères de Paris et 93 coréens, dont un prêtre saint André KIM) canonisés en 1982 par le bienheureux Jean-Paul II, le Saint Père, notre Pape Benoit XVI, nous propose de prier « pour tous les enseignants afin qu’ils sachent transmettre l’amour de la vérité et éduquer aux valeurs morales et spirituelles authentiques ».

Dans l’Evangile de Saint Jean, Jésus nous dit que la connaissance de la Vérité est la condition d’une authentique liberté intérieure… :

« Jésus dit alors aux juifs qui l’avaient cru : “Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples et vous connaitrez la Vérité et la Vérité vous rendra libres. Ils Lui répondirent : “Nous sommes de la descendance d’Abraham et jamais nous n’avons été esclaves de personne. Comment peux-tu dire : « Vous deviendrez libres ? »” Jésus leur répondit : “En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave. Or l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison de son maitre, le fils, lui, y demeure à jamais. Si donc le Fils vous libère, vous serez réellement libres.” » (Jn 8, 32-36)… Et nous ne saurions oublier que connaitre la Vérité, c’est Le connaitre, Lui, Jésus-Christ, qui dira : « Je suis la Vérité. »

 

Le Pape Benoit XVI apparait comme un témoin privilégié pour notre temps de cette Vérité qui rend libre. Relisons quelques lignes de sa première encyclique « Spe Salvi » où il proteste contre l’idée trop répandue selon laquelle l’homme serait soumis aux éléments de la nature ! : « Non, dit-il, le Ciel n’est pas vide ! » :

« Ce ne sont pas les éléments du cosmos, les lois de la matière qui, en définitive, gouvernent le monde et l’homme, mais c’est un Dieu personnel qui gouverne les étoiles, à savoir l’univers ; ce ne sont pas les lois de la matière et de l’évolution qui sont l’instance ultime, mais la raison, la volonté, l’amour… une Personne. Et si nous connaissons cette Personne et si Elle nous connait, alors vraiment l’inexorable pouvoir des éléments matériels n’est plus l’instance ultime ; Alors nous ne sommes plus esclaves de l’univers et de ses lois, alors nous sommes libres. Dans l’Antiquité, une telle conscience a déterminé les esprits en recherche sincère. Le Ciel n’est pas vide. La vie n’est pas un simple produit des lois et des causalités de la matière, mais, en tout et en même temps, au-dessus tout, il y a une volonté personnelle, il y a un Esprit, qui, en Jésus-Christ, s’est révélé comme Amour. » (Encyclique Spe Salvi,7)

Le Ciel n’est pas vide !

Puissions-nous, à l’occasion de cette nouvelle année scolaire, rester, chacun à notre modeste, mais irremplaçable, place, et tout faire pour que notre vie soit un courageux témoignage à la Vérité, à l’image de tous les saints martyrs qui peuplent le Ciel priant pour nous sans relâche…

 

Père Philippe BLOT – MEP

Leave a Reply