Mois d’octobre, mois du Rosaire (chapelet)

Chers toutes et tous,

 

Ce mois d’octobre est doublement « Thérésien » puisque nous y fêtons à la fois sainte Thérèse d’Avila (le 15 octobre), la grande réformatrice du Carmel, et sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face (le 1er octobre).

Ce mois verra aussi se dérouler la « Semaine missionnaire de l’Eglise », qui culminera le dimanche 23 octobre.

 Pour entrer dans cette intention, en vrai fils et fille de l’Eglise, inspirons-nous de cette phrase de saint Paul qui fait cette confidence aux gens de Corinthe au sujet de la passion qui l’habite : « Malheur à moi si je n’évangélise pas ! » et qui présente cette activité missionnaire, non pas comme une initiative personnelle, mais comme une nécessité que lui dicte le Seigneur !

Rappelons-nous aussi les paroles de Notre Saint Père, le pape Benoit XVI justement à l’occasion du dimanche consacré aux Missions. Il réaffirme la nécessité, devenue plus urgente que jamais, d’une annonce de l’Evangile à ceux qui ne le connaissent pas encore ! Il souligne en particulier que les pays de mission sont maintenant au cœur « des sociétés traditionnellement chrétiennes. » devenues aujourd’hui « réfractaires à s’ouvrir à la parole de la foi. »

Quelle est notre place à nous dans la mission universelle ?… Celle justement que la « petite fleur » de Lisieux nous indique par « la petite Voie » et qui lui a valu d’être proclamée Patronne des Missions avec saint François-Xavier.

Nous connaissons cette phrase rapportée par ses sœurs, alors qu’à la fin de sa courte vie, elle marchait péniblement à cause de la tuberculose qui envahissait tout son corps et «pour ainsi dire à bout de forces : je marche pour un missionnaire. »

Tous nos efforts pour nous unir au Cœur du Christ sont nécessaires pour la vitalité de l’Eglise qui annonce le saint Evangile.

Pour nous plonger ainsi dans le Cœur brulant du Corps Mystique, nous avons la Bible… Jésus nous dit qu’il est « le livre éclairant les nations.. » Moyen privilégié pour l’évangélisation et la ré-évangélisation…

 

Qu’en ce mois d’octobre, où nous prierons avec plus de régularité et d’intensité le chapelet, grandisse en nos cœurs le désir de faire connaitre cette « manne céleste », que sont les Saintes Ecritures.

Et que l’Esprit-Saint nous donne Sa Force pour témoigner notre foi et l’Amour et la Miséricorde de Jésus à tous ceux qui nous entourent comme de vrais missionnaires de l’Evangile.

Père Philippe Blot – MEP

 

Leave a Reply