Missions Etrangères de Paris

www.mepasie.org

La vocation missionnaire

Devenir prêtre et missionnaire…

De nos jours les Missions Etrangères de Paris, jadis appelées « Séminaire des Missions Impossibles » à cause de ses 170 martyrs, continuent de préparer et d’envoyer des jeunes

qui souhaitent partir en mission et relever les défis posés par les deux-tiers de la population mondiale qui vivent en Asie : terre de la Révélation de Jésus, terre où Jésus et l’Eglise sont nés, terre où vit aujourd’hui une petite minorité de catholiques (3% en moyenne de la population de cet immense continent).

Continue reading Missions Etrangères de Paris

Père Philippe Blot

Le père Blot, outre le foyer Saint Jean, s’occupe également :
  • De la Maison Sainte Agnès pour les jeunes filles.
  • De la Maison de l’Emmanuel pour les petites filles.
  • et de plusieurs maisons de retraite:
    • La Maison Saint Michel
    • La Maison Sainte Marie
    • La Maison du Cœur Immaculé de Marie
Le père Philipe Blot a été fait Chevalier dans l’ordre national du Mérite pour ses actions effectuée en Corée et son dévouement

Voici quelques vidéos de présentation du foyer Saint Jean


Nous vous présentons quelques vidéos crées au fil du temps par les volontaires ou les responsable du foyer.
Basées sur des photos prises de la vie courante dans le foyer, ces petites vidéos peuvent donner un aperçu de la vie quotidienne dans notre maison, mais aussi en Corée de manière générale.

Toutes les vidéos sont disponibles à l’adresse : http://www.dailymotion.com/kunpohome

Présentation du foyer Saint Jean

La maison Saint-Jean est située à Gunpo dans le Sud de Séoul en Corée du Sud.

C’est un foyer d’accueil fondé par le père Philippe Blot des Missions Étrangères de Paris en 1999 et ouvert aux garçons âgés de plus de 10 ans jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de se prendre en charge.

Ils sont scolarisés s’ils le peuvent ou bien ils débutent dans la vie professionnelle. Les jeunes accueillis à la maison Saint-Jean ne sont pas plus de vingt et y restent pour des durées variables, de trois mois à quatre ans.

Ils sont issus de familles défavorisées. Certains sont orphelins ou leurs parents sont séparés. Quelques uns ont vécu la violence dans la rue, et même dans leur propre famille, parfois les deux.

Nous leur proposons donc une vie basée sur l’amitié, la solidarité, la tolérance, le respect ; une vie d’étude ou de travail ; une vie de loisir et de détente ; et une vie de foi et de prière.

Cependant, la maison Saint-Jean est très différente d’un foyer similaire en France. Les jeunes vivent par exemple dans des pièces communes sans lit car, en Corée, on dort par terre. Les plus jeunes vouvoient les plus grands et font preuve d’un respect surprenant envers les personnes âgées. Il faut bien sûr respecter leurs traditions et s’en inspirer pour éduquer des Coréens appelés à vivre en Corée.

 

Grandeurs sublimes d’un amour infini

En ce mois d’Avril, les temps précieux de la Semaine Sainte et de la grande fête de Pâques sont, pour nous chrétiens, des moments favorables pour nous unir plus encore au Seigneur et Rédempteur Jésus-Christ.

En marchant avec foi et humilité à la suite de notre divin Maître, nous nous ouvrons à la bénédiction de Dieu qui veut nous combler de Sa grâce sanctifiante et salvifique.

 

En ces jours saints, souvenons du jour de notre baptême !

Le jour de notre baptême, plongé dans la mort et la résurrection de Jésus-Christ, nous avons reçu une triple vocation : prophétique, sacerdotale et royale.

Pendant ces jours saints, il est bon de méditer sur les souffrances (lire dans la rubrique « Spiritualité » l’article : « Souffrances du Christ et de l’Eglise. »), la mort et la royauté de Jésus, à la lumière de l’Evangile de saint Jean, pour réajuster nos comportements et vivre en vrais enfants de Dieu et disciples de Jésus.